Billie Le vieux qui lisait des romans d'amour
Le ver à soie Angor

Ces titres sont annoncés pour le 3 décembre.

  • Billie, d'Anna Gavalda, lu par Lola Naymark, 4h13.
    Non seulement Franck et Billie n’étaient pas programmés pour fredonner les mêmes refrains, mais en plus, ils avaient tout ce qu’il faut en magasin pour se farcir une bonne grosse vie de merde bien ficelée dans la misère – misère physique, misère morale et misère intellectuelle. Vraiment tout. Et puis voilà qu’un beau jour (leur premier), ils se rencontrent. Ils se rencontrent grâce à la pièce «On ne badine pas avec l’amour», d’Alfred de Musset. Billie a été tirée au sort pour jouer Camille et Franck, Perdican...
  • Le vieux qui lisait des romans d'amour, de Luis Sepulveda, lu par Féodor Atkine, 3h21.
    El Idilio est un petit village de la forêt amazonienne. Enfer vert peuplé de chercheurs d'or, d'aventuriers en quête d'un Eldorado imaginaire, d'Indiens Jivaros rejetés par leur peuple. La découverte d'un cadavre d'homme blond atrocement mutilé met le feu au village. Malgré les accusations hâtives du maire qui désigne les Indiens, Antonio José Bolivar diagnostique non pas la main de l'homme mais la griffe d'un fauve... Le vieil homme, aguerri aux mystères de la forêt et grand lecteur de romans sentimentaux se voit bientôt contraint de se lancer dans une chasse de tous les dangers... Roman écologique, l'histoire se gorge d'une imagination éclatante et de cette part de magie issue des contes.
  • Une vie de lumière et de vent, de Christian Signol, lu par Jean-Marc Delhausse, 4h49.
    Jean, l’enfant trouvé, a été élevé par un couple de bergers frustes et analphabètes qui le traitent comme leurs bêtes. Le service militaire va le sauver de cet enfer : il apprend à lire et écrire, découvre la chaleur d’un vrai foyer. Puis la « drôle de guerre » dans l’Est, et la débâcle, signent le début d’une errance qui ramène Jean vers le Sud et lui fait rencontrer Joseph, son double, et Dorine, un coeur simple qui tombe éperdument amoureuse de lui. Mais alors que la guerre se rapproche, Jean pourra-t-il échapper à son destin ? Ancrée dans la beauté sauvage des hauts plateaux du Midi, l’histoire de ce garçon sans famille en quête d’un peu de chaleur humaine est bouleversante.
  • Le ver à soie, de Robert Galbraith, lu par Philippe Résimont, 17h5.
    Quand l’écrivain Owen Quine disparaît, sa femme décide de faire appel au détective privé Cormoran Strike, pour qu’il le retrouve et le lui ramène. Mais Strike comprend vite que la disparition de Quine est bien plus inquiétante que ne le suppose sa femme. Le romancier vient en effet d’achever un manuscrit dans lequel il dresse le portrait au vitriol de presque toutes ses connaissances. Si ce texte venait à être publié, il ruinerait des vies entières. Lorsque Quine est retrouvé assassiné, la course contre la montre est lancée. Pour mettre la main sur le meurtrier, Strike va d’abord devoir percer à jour ses motivations profondes.
  • Angor, de Franck Thilliez, lu par Michel Raimbault, 17h47.
    Gendarme dans le nord de la France, Camille Thibaut vient de subir une greffe de coeur. Depuis, elle a fait des cauchemars chaque nuit : une femme, séquestrée, l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai qu’il ressemble à un souvenir... celui de son donneur ? Dans une forêt, deux hommes aperçoivent une ombre dans une cavité sous un arbre. L’un deux s’approche et a tout juste le temps d’apercevoir deux iris blanches avant qu’une main lui agrippe les cheveux et le tire vers le trou. Alors que Lucie et Sharko s’occupent de leurs jumeaux d’un mois, Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme a été retrouvée dans une forêt, presque aveugle, après une longue séquestration.