Ces titres sont annoncés pour le 11 mars.

  • Girl, d'Edna O'Brien, lu par Claire Cahen, 6h.
    S’inspirant de l’histoire des lycéennes enlevées par Boko Haram en 2014, l’auteure irlandaise se glisse dans la peau d’une adolescente nigériane. Depuis l’irruption d’hommes en armes dans l’enceinte de l’école, on vit avec elle, comme en apnée, le rapt, la traversée de la jungle en camion, l’arrivée dans le camp, les mauvais traitements, et son mariage forcé à un djihadiste – avec pour corollaires le désarroi, la faim, la solitude et la terreur. Le plus difficile commence pourtant quand la protagoniste de ce monologue halluciné parvient à s’évader, avec l’enfant qu’elle a eue en captivité. Celle qui, à sa toute petite fille, fera un soir dans la forêt un aveu déchirant – « Je ne suis pas assez grande pour être ta mère » – finira bien, après des jours de marche, par retrouver les siens. Et comprendre que rien ne sera jamais plus comme avant : dans leur regard, elle est devenue une « femme du bush », coupable d’avoir souillé le sang de la communauté.
  • Vie de Gérard Fulmard, de Jean Echenoz, lu par Dominique Pinon, 5h.
    La carrière de Gérard Fulmard n’a pas assez retenu l’attention du public. Peut-être était-il temps qu’on en dresse les grandes lignes. Après des expériences diverses et peu couronnées de succès, Fulmard s’est retrouvé enrôlé au titre d’homme de main dans un parti politique mineur où s’aiguisent, comme partout, les complots et les passions. Autant dire qu’il a mis les pieds dans un drame. Et croire, comme il l’a fait, qu’il est tombé là par hasard, c’est oublier que le hasard est souvent l’ignorance des causes.
  • Et toujours les forêts, de Sandrine Collette, lu par François-Éric Gendron, 8h25.
    Corentin, personne n’en voulait. Ni son père envolé, ni surtout sa mère, qui rêve de s’en débarrasser. Son enfance est une errance, jusqu’au jour où sa mère l’abandonne à Augustine, l’une des vieilles du hameau. À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n’en finit pas d’assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Humains ou bêtes : il ne reste rien. Guidé par l’espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d’un monde désert, et la certitude que rien ne s’arrête jamais complètement.
  • Beloved, de Toni Morrison, lu parAnne Alvaro, 13h,
    « Le 124 était habité de malveillance. Imprégné de la malédiction d'un bébé... » A Bluestone Road, près de Cincinnatti, vers 1870, les meubles volent, la lumière allume au sol des flaques de sang, des gâteaux sortent du four marqués d'une petite main de bébé. Dix-huit ans après son acte de violence et d'amour maternel, Sethe l'ancienne esclave et les siens sont encore hantés par la petite fille de deux ans qu'elle a égorgée. Jusqu'au jour où une inconnue, Beloved, arrivée mystérieusement au 124, donne enfin à cette mère hors-la-loi la possibilité d'exorciser son passé. Parce que pour ceux qui ont tout perdu, la rédemption ne vient pas du souvenir, mais de l'oubli.
  • Rhapsodie italienne, de Jean-Pierre Cabanes, lu par Michelangelo Marchese, 26h30.
    1915. Deux hommes que tout sépare vont se rencontrer sur les champs de bataille. Lorenzo, jeune et brillant officier de l’armée italienne, et Nino le Sicilien, qui s’enrôle pour échapper à la prison après avoir commis un crime d’honneur. La guerre va faire d’eux des compagnons d’armes, des frères, avant que le règne de Mussolini ne les transforme en ennemis. Tandis que les hommes sont emportés dans le tourbillon des combats, le temps des femmes est venu. Elles vont s’engager dans la plus belle et la plus dangereuse des luttes, celle pour l’amour, l’indépendance et la liberté.
  • Juste derrière moi, de Lisa Gardner, lu par Claire Tefnin, 15h.
    Lorsque Telly Ray Nash a tué pour la première fois, il y a huit ans, c’était pour sauver la vie de sa soeur Sharlah. Depuis, le profiler du FBI à la retraite, Peter Quincy, et sa femme, Rainie Conner, ont offert à l’adolescente un nouveau départ, dans un cadre aimant et sécurisant. Toutefois, quand deux personnes sont assassinées dans une épicerie de leur petite ville de l’Oregon, c’est Telly qui est identifié comme meurtrier grâce aux caméras de surveillance. Alors que la liste des meurtres qui lui sont imputés s’allonge, Sharlah ne doute pas que son frère cherche à la retrouver…
  • Une vérité à deux visages, de Michael Connelly, lu par Jacques Chaussepied, 12h30.
    Harry Bosch est appelé pour enquêter sur l’assassinat de pharmaciens, le père et le fils. Toutes les pistes s’orientent vers un trafic de médicaments antidouleurs qui, pris inconsidérément, se transforment en véritables drogues. Bosch n’hésite pas une seconde et se lance dans l’enquête. Mais voilà qu’il est soudain accusé par la police de Los Angeles d’avoir, trente ans plus tôt, trafiqué des éléments de preuve pour expédier un tueur en série au couloir de la mort. Bosch n’en revient pas, mais il va malgré tout devoir prouver son innocence. Et la partie est loin d’être gagnée d’avance.
  • Shibumi, de Trevanian, lu par Sylvain Agaësse, 16h.
    Nicholaï Hel est l’assassin le plus doué de son époque et l’homme le plus recherché du monde. Son secret réside dans sa détermination à atteindre une forme rare d’excellence personnelle : le shibumi. Après avoir été élevé dans le Japon de l’après-guerre et initié à l’art subtil du go, il est désormais retiré dans sa forteresse du Pays basque. Il se retrouve alors traqué par une organisation internationale de terreur et d’anéantissement – la Mother Company – et doit se préparer à un ultime affrontement.
  • Métro 2034, de Dmitry Glukhovsky, lu par Julien Chatelet, 12h40.
    2034. La station Sevastopolskaya produit de l'électricité qui alimente le métro moscovite, mais la dernière caravane d'approvisionnement n’est jamais réapparue, pas plus que les groupes de reconnaissance envoyés à sa recherche... Ils seront trois à devoir résoudre cette énigme. Hunter, le combattant impitoyable revenu d'entre les morts, rongé de l'intérieur par les ténèbres ; Homère, qui a tout perdu aux premiers instants de la guerre et projette d'ériger un mémorial à l'humanité disparue ; Sacha, enfin, toute jeune fille qu'ils trouveront sur leur route dans une station où elle a vécu en exil avec son père.
  • Le Japon - Guide culturel et pratique, d'un collectif d'auteurs, lu par Bruno Meyère, 6h.
    Lorsque les Japonais évoquent leur pays, ils utilisent le plus souvent le mot wa, «harmonie». Et de fait, ce pays aux contrastes si violents, à l’histoire si mouvementée, est peut-être dans le monde celui qui dégage la plus forte impression de sérénité et, précisément, d’harmonie. Que vous projetiez ou non de vous y rendre, il est fascinant de partir à la rencontre de cet archipel à la culture et au passé si riches. Ce guide culturel audio, issu du Guide Bleu Japon, contient: un portrait économique et social du Japon contemporain, un panorama historique (de la préhistoire à nos jours), des focus sur la nature et la culture (volcans, gastronomie, us et coutumes...), une présentation des principaux lieux d’exception (de Tokyo à Osaka, en passant par le Fuji Yama), Des conseils pratiques pour préparer un voyage (astuces, formalités...) et un petit lexique de japonais.
  • La Sicile - Guide culturel et pratique, d'un collectif d'auteurs, lu par Clara Brajtman, 5h15.
    La Sicile est une terre du Sud, féconde et généreuse, plurielle et métissée, qui ne se laisse pas facilement étiqueter. Sa position aux confins de l’Afrique et de l’Europe n’y est pas pour rien. Que vous projetiez ou non de vous y rendre, cette île volcanique, riche d’une histoire et d’un patrimoine incomparables, gagne indubitablement à être découverte. Ce guide culturel audio, issu du Guide Bleu Sicile, contient: un portrait économique et social de la Sicile contemporaine, un panorama historique (de la préhistoire à nos jours), Des focus culturels (gastronomie, us et coutumes, patrimoine artistique...), une présentation des principaux lieux d’exception (de Palerme à Catane, en passant par l’Etna), des conseils pratiques pour préparer un voyage (astuces, suggestions d’itinéraires...), et une petite initiation à l'italien.