Bonjour!

Voici ce qui est en train de devenir une tradition: mes coups de coeur de l'année écoulée. J'espère que certains de ces livres ont été ou seront de belles découvertes pour vous!

Bonne lecture!

Meyer et la catastrophe, de Steven Boykey Sidley.
Sans feu ni lieu, de Fred Vargas.
Derrière les portes, de B. A. Paris.
The memory box, d'Eva Lesko Natiello.
Sur tes pas, de Mark Edwards.
La fin d'une imposture, de Kate O'Riordan.
The Sparrow sisters, d'Ellen Herrick.
The children, d'Ann Leary.
Letters to Zell, de Camille Griep.
The translation of love, de Lynne Kutsukake.
Celle qui sentait venir l'orage, d'Yves Grevet.
Repose-toi sur moi, de Serge Joncour.
Caraval, de Stephanie Garber.
Dear girls above me, de Charlie McDowell.
Les règles d'usage, de Joyce Maynard.
Out of darkness, d'Ashley Hope Pérez.
La passerelle, de Lorrie Moore.
La mémoire de Babel, de Christelle Dabos (et les tomes précédents).
L'apprenti assassin, de Robin Hobb (et les tomes suivants).
With love from the inside, d'Angela Pisel.
The antiques, de Kris d'Agostino.
Beholding Bee, de Kimberly Newton Fusco.
À sa place, d'Ann Morgan.
Les bactéries, des amies qui vous veulent du bien, d'Anne-Marie Cassard et Gabriel Perlemuter.
The good house, d'Ann Leary.
The gilded hour, de Sara Donati.
Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom.
Les piliers de la terre, de Ken Follett.
We could be beautiful, de Swan Huntley.
Maintenant qu'il est trop tard, de Jessica Warman.
Small great things, de Jodi Picoult.
Si la lune éclaire nos pas, de Nadia Hashimi.
Quand sort la recluse, de Fred Vargas.
Un monde sans fin, de Ken Follett.
One of us is lying, de Karen M. McManus.
Je rêve de dormir, de José Haba-Rubio et Raphaël Heinzer.
Borowitz broie du noir, de Steven Boykey Sidley.
The smart one, de Jennifer Close.
Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau, de Norman Doidge.