Sur tes pas

L'ouvrage:
Août 2013. Daniel et Laura sont en voyage en Roumanie. Alors qu'ils sont endormis dans un train, leurs passeports et leurs billets sont volés. Les douaniers les débarquent en pleine forêt. Quelque temps plus tard, ils rentreront dans leur pays (l'Angleterre), mais les événements vécus en Roumanie les hantent. Et si cela n'était pas fini?

Critique:
Comme le début de l'histoire se passe en Roumanie, certains pourraient croire que nos héros vont être mordus par des vampires, poursuivis par des loups garous... Il n'en est rien.

Ce roman ne traîne pas du tout. En outre, l'auteur a l'art de faire monter la tension. Dès les premiers chapitres, l'ambiance est étrange, et de plus en plus oppressante. Plus tard, des choses dont nous ne parvenons pas à comprendre la provenance s'amoncellent sur les protagonistes. Je pense, entre autres, à ce qui arrive avec l'ordinateur portable de Daniel. Ces éléments paraissent inexplicables, et pourtant, Mark Edwards les explique très bien, sans faire du spectaculaire (ce que j'abhorre) ou de l'invraisemblable (ce que je hais encore plus).

Puis voilà que tout se complique. On comprend certaines choses avant les personnages, mais ce n'est pas grave, car le romancier sort d'autres cartes de sa manche. Entre rebondissements à propos et révélations qu'on ne cherche pas, on n'a pas le temps de s'ennuyer.

L'auteur utilise une ficelle qu'habituellement, je n'aime pas: il parle d'un événement, en cache l'essentiel au lecteur pour ne le révéler que bien plus tard. C'est une façon artificielle de créer du suspense, mais cela ne m'a pas dérangée, parce que comme je l'ai dit, rien ne traîne. On n'attend pas désespérément que l'auteur en finisse, même si on n'a cette partie de l'histoire que plus tard.

La fin est bonne, mais pour moi, il y manque quelque chose. En fait, j'aurais voulu savoir la suite. L'écrivain a souhaité une fin «à chute» (si j'ose dire), afin de terminer sur quelque chose de marquant, mais de ce fait, c'est au lecteur de deviner ce que fera l'un des personnages. J'ai bien quelques idées, mais j'aurais aimé savoir quelle solution serait choisie...

Afficher Attention, élément clé!Masquer Attention, élément clé!

Je n'ai pas aimé Laura. Au départ, je la trouvais compliquée. Il me semblait qu'elle n'agissait pas comme il le fallait. Bien sûr, quand on a vécu un événement traumatisant, on ne peut pas toujours être rationnel. Puis, vient l'épilogue, où l'auteur dévoile sa dernière carte. Ce qui fait que j'ai encore moins aimé Laura, ce n'est certainement pas parce qu'elle a été paralysée par la peur au moment d'agir, ni parce qu'elle a voulu s'enfuir en laissant les femmes et les enfants à leur triste sort. À sa place, on ne peut pas savoir comment on réagirait. Ce qui est détestable chez elle, c'est qu'elle n'assume pas. Elle ne veut pas qu'on puisse savoir qu'elle n'a pas été héroïque, au point de commettre un meurtre! À ce compte-là, il aurait mieux valu qu'elle réussît son suicide!

Il y a de petites incohérences, pas vraiment importantes, mais que l'auteur aurait justement pu éviter très facilement.

Service presse des éditions Audible Studios, dont vous trouverez le catalogue sur le site Audible.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Julien Bocher.
Le jeu de Julien Bocher est naturel. Il ne prend pas d'horribles voix aiguës pour les rôles féminins, et se fond sans difficultés apparentes dans l'ambiance créée par l'auteur. D'autre part, il ne tente pas de prononcer les noms étrangers avec un accent, ce qui, pour moi, aurait été affecté. Je l'entendrai à nouveau avec plaisir.

Pour information: la structure du livre n'a pas pu être respectée.

Acheter « Sur tes pas » en téléchargement audio sur Amazon
Acheter « Sur tes pas » sur Amazon