La mariée de Saint Médard

L'ouvrage:
Après son divorce, Solange tente de reconstruire sa vie. Elle devient esthéticienne. L'une de ses clientes la fait rentrer dans son club de femmes célibataires, les Amazones. Plus tard, grâce à sa troisième fille, Sandrine, elle est maquilleuse pour un film. Sa vie n'est pas finie comme elle l'avait d'abord cru... Elle nous raconte tout cela, en commençant par son enfance, son mariage, puis sa vie présente.

Critique:
C'est un joli roman, plein d'espoir. Solange reconstruit sa vie, alors qu'elle se croit perdue, et désoeuvrée, puisque son mari ne veut plus d'elle. Elle tire bien son épingle du jeu. Elle découvre de nouveaux horizons, se fait de nouveaux amis, apprend qu'elle est capable de faire quelque chose de sa vie, d'exister sans son mari... Le fait d'être maquilleuse pour un film lui fait entrevoir une autre vie. Elle nous raconte les acteurs et leurs crises de nerfs, le réalisateur qui veut tout changer et se fiche du désespoir de l'auteur du livre adapté, auteur qui finira par triompher. Mais dans ce métier, tout est une question de pouvoir, d'influence... Solange raconte aussi comment elle apprend à mieux connaître ses filles, surtout lorsqu'elles viennent s'installer chez elle pendant quelque temps. Elle doit aussi faire face à leurs choix de vie. Même si elle n'est pas toujours d'accord, elle doit les accepter.

On ne s'ennuie pas une seconde, avec ce roman de Jeanne Cressanges. On ne s'attend absolument pas à la rencontre que fait Solange, vers la fin. Comme quoi, le destin...

Éditeur: Flammarion.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Fabienne-Xavière Sturm pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « La mariée de Saint Médard » sur Amazon