Le chemin des falaises Sur les hauteurs du mont Crève-Coeur

Ces titres sont annoncés pour le 26 janvier.

  • Le Chemin des falaises, de Marie-Bernadette Dupuy, lu par Sarah Jalabert, 23h10.
    Claire, la fille du maître papetier Colin Roy, espère le retour de Jean Dumont, son premier amour, parti travailler au loin. Même si la vie les a séparés, le jeune homme lui a confié l'éducation de sa fille, Faustine, orpheline de mère. Au moulin du Loup, la vie poursuit son cours paisible en cette année 1905. Portée par son entourage, sa passion pour l'herboristerie et sa tendresse pour Faustine, Claire a trouvé un équilibre. Mais lorsque Jean revient, il est accompagné de Térésa, une femme tapageuse. Tous deux veulent récupérer Faustine...
    Après «Le moulin du loup», «Le chemin des falaises» poursuit l'histoire touchante d'un couple dans la tourmente des sentiments, des drames de la vie et de la tragédie de la guerre.
  • Sur les hauteurs du mont Crève-Coeur, de Thomas H. Cook, lu par Guy Moign, 9h55.
    « Qu’allait faire Kelli sur le mont Crève-Cœur ce jour-là ? Qu’allait-elle chercher, seule dans la profondeur de ces bois ? » Trente ans après le drame, Ben demeure obsédé par l’image du corps de Kelli tel qu’il a été découvert sur la hauteur de ce mont où, jadis, l’on organisait une course de Noirs avant les enchères du marché aux esclaves. Dans un de ces flash-back troublants que Thomas H. Cook maîtrise à merveille, le lecteur revisite avec Ben, ancien condisciple de la victime devenu médecin de campagne, les événements qui ont bouleversé la petite communauté blanche et conservatrice de Choctaw, Alabama, au mois de mai 1962. Le meilleur ami de Ben le soupçonne toujours d’en savoir plus qu’il ne l’admet sur l’agression de la jeune beauté venue de Baltimore : Kelli a-t-elle été tuée parce que Todd, le bourreau des cœurs local, avait plaqué sa petite amie pour elle ou parce qu’elle soutenait la cause des Noirs dans le journal du lycée ?
  • Parutions des mois précédents.

Guerre et Paix - Livre 1 Guerre et Paix - Livre 2 Guerre et Paix - Livre 3 Guerre et Paix - Livre 4

  • Guerre et Paix, de Léon Tolstoï.
    La version intégrale interprété par Eric Herson Macarel et en 4 tomes.
    Russie, début du XIXe siècle. A l’Ouest de l’Empire, les guerres napoléoniennes font rage et se rapprochent dangereusement des frontières. De Moscou à Saint-Pétersbourg, la noblesse et la grande bourgeoisie vivent inconscientes du danger, et organisent dîners et bals. Ainsi le comte Rostov qui s’apprête à célébrer la fête de sa fille Natacha ; du prince André Bolkonski et de sa jeune épouse, Lise, enceinte ; de Pierre, fils illégitime du comte Besouklov ; de Nicolas Rostov et de sa cousine Sonia, follement épris l’un de l’autre…
    Leurs vies insouciantes vont bientôt basculer à l’annonce de l’entrée en guerre de la Russie aux côtés de l’Autriche. Aux joies futiles de la paix vont bientôt succéder les affres et les souffrances de la guerre, aux ors des bals, le rouge du sang et aux musiques des danses celui du canon et de la mitraille.
    Guerre et Paix a été consacré comme le meilleur roman de tous les temps.

La Maison du Cap La succession Les bottes suédoises

  • La maison du Cap, de Françoise Bourdon.
    Françoise Bourdon peint un tableau captivant du bassin d'Arcachon de 1849 à 1947 en évoquant traditions et histoire d'un lieu fascinant, terre élective d'artistes et station balnéaire en vogue.
  • La succession, de Jean-Paul Dubois.
    Avec La Succession, Jean-Paul Dubois nous livre une histoire déchirante où l’évocation nostalgique du bonheur se mêle à la tristesse de la perte. On y retrouve intacts son élégance, son goût pour l’absurde et quelques-unes de ses obsessions.
  • Les bottes suédoises, d'Henning Mankell.
    Après l’immense succès des Chaussures italiennes, auquel il fait suite, Les Bottes suédoises brosse le portrait en clair-obscur d’un homme tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l’ombre grandissante de la mort - mais aussi la soif d’amour et le désir -, d’un être amené par les circonstances à revisiter son destin et à reprendre goût à la vie. Tel est l’ultime roman de Henning Mankell : une œuvre d’une sobriété élégiaque et poignante, traversée et portée par la beauté crépusculaire des paysages.

À paraitre.

L'archipel d'une autre vie, d'Andréï Makine
Vie de Monsieur Leguat, de Nicolas Cavaillès.
Meurtrier sans visage, d'Henning Mankell